drouziwezh

BretonModifier

ÉtymologieModifier

: Composé de drouk (« mauvais ») et de diwezh (« fin »), littéralement « mauvaise issue »[1].

Nom commun Modifier

Mutation Forme
Non muté drouziwezh
Adoucissante zrouziwezh
Durcissante trouziwezh

drouziwezh \dru.ˈziː.wɛs\ masculin

  1. Défaite.
    • Siwazh ! pa vo bet muntret ar Balp e maner an Timeur, e kouezho an drouziwezh war ar Bonedoù Ruz. — (Pol Rolland Gwalcʼh, Hon dispacʼh hag hon istor, in Al Liamm, niv. 40, Gwengolo-Here 1953, p. 19)
      Hélas ! Lorsque Le Balp sera assassiné au Manoir de Tymeur, la défaite s’abattra sur les Bonnets Rouges.
    • Neuze e troas an emgann da zrouziwezh, hag argaset e voe ar Fomôire betek ar mor. — (Kad Mag Tured, traduit du moyen irlandais par G. B. Kerverziou et Arzel Even, in Al Liamm, niv. 26, Mae–Mezheven 1951, p. 52)
      Alors la bataille tourna à la défaite et Fomôire fut repoussé jusqu’à la mer.

DérivésModifier

RéférencesModifier

  1. Victor Henry, Lexique étymologique des termes les plus usuels du breton moderne, J. Plihon et L. Hervé, Rennes, 1900, 378 pageslire sur wikisouce