Étymologie

modifier
(Date à préciser) Dérivé de ductile, avec le suffixe -ité.

Nom commun

modifier
Singulier Pluriel
ductilité ductilités
\dyk.ti.li.te\

ductilité \dyk.ti.li.te\ féminin

  1. (Didactique) Propriété qu’a un corps d’être ductile, c’est-à-dire de se déformer sans casser.
    • La ductilité de l’or, du verre.
    • Aveuglé par une sorte de délire, il ne s’aperçut même pas de l’incroyable ductilité de la Peau de chagrin, qui, devenue souple comme un gant, se roula sous ses doigts frénétiques. — (Honoré de Balzac, La Peau de chagrin, 1831)
  2. (Sens figuré) Souplesse, malléabilité dans le caractère d'un individu.
    • Lui, Napoléon, possédait les deux facultés : comme l’ange rebelle, il pouvait raccourcir sa taille incommensurable pour la renfermer dans un espace mesuré ; sa ductilité lui fournissait des moyens de salut et de renaissance : avec lui tout n’était pas fini quand il semblait avoir fini. Changeant à volonté de mœurs et de costume, aussi parfait dans le comique que dans le tragique, cet acteur savait paraître naturel sous la tunique de l’esclave comme sous le manteau de roi, dans le rôle d’Attale ou dans le rôle de César. — (François-René de Chateaubriand, Mémoires d'outre-tombe, Garnier, Paris, 1910, page 436. → lire en ligne)
    • Comme d’autres ont plaisir à faire le mal, elle prenait son plaisir à faire le bien et elle y appliquait une ductilité de fil d’or, une volonté d’airain. — (Léon Daudet, Souvenirs des milieux littéraires, politiques, artistiques et médicaux/Salons et Journaux, Grasset, 1917, réédition Le Livre de Poche, page 264)

Variantes

modifier

Traductions

modifier

Prononciation

modifier

Voir aussi

modifier

Références

modifier