Ouvrir le menu principal
Voir aussi : eau forte

Sommaire

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Calque du latin aqua fortis (« acide nitrique dilué à l’eau »).

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
eau-forte eaux-fortes
\o.fɔʁt\

eau-forte \o.fɔʁt\ féminin

  1. Substance mordante, attaquant le métal, et en particulier le cuivre.
  2. (En particulier) (Chimie) (Archaïsme) Acide nitrique.
  3. (Par métonymie) Un des plus importants procédés de la gravure en creux sur plaque métallique, généralement en cuivre, utilisant comme substance acide, de l’eau-forte.
    • […] mais on voyait assez clair pour découvrir, à l’horizon […] la ligne ocre des sables. Elle se silhouettait sur le ciel rose, avec une précision, une netteté de morsure à l’eau-forte […] — (Francis Carco, Palace-Égypte, Éditions Albin Michel, Paris, 1933)
  4. (Par métonymie) Estampe obtenue par ce type de gravure.
    • Les eaux-fortes de Rembrandt.
    • Parmi tant de merveilleuses gravures, il y a en particulier une eau-forte qui représente, à ce qu’on suppose, le docteur Faust, et qu’il est impossible de contempler sans éblouissement. — (Victor Hugo, Notre-Dame de Paris, 1831)

Apparentés étymologiquesModifier

Vocabulaire apparenté par le sensModifier

TraductionsModifier

Voir aussiModifier

  • eau-forte sur l’encyclopédie Wikipédia