Ouvrir le menu principal

Sommaire

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

D’eau (par analogie) et érable (par référence à l’érable à sucre).

Locution nominale Modifier

eau d’érable \o de.ʁabl\ féminin, (Indénombrable) (pluriel à préciser)

  1. Substance liquide, similaire à la sève, prélevée par entaillage des érables à sucre, généralement au printemps, pour être bouillie et réduite et produire ainsi divers produits alimentaires, principalement du sirop d’érable.
    • Les jeunes pourront aussi assister à la transformation de l’eau d’érable et manger la traditionnelle tire, gratuite pour les enfants. — (La Presse, 6 mars 2006)
    • L’hydromel, les vins, les cidres, les boissons à base d’eau d’érable et nos petits fruits sont à l’honneur sous forme d’apéritifs, de crèmes alcoolisées et de liqueurs. — (Le Devoir, 9 juin 2006)
    • L’eau d’érable de la première coulée, explique-t-il, contient une forte teneur en saccharose, donnant aussi un sirop moins sucré. Ce sucre de la première sève est particulier, tout comme le dernier, qui contient plus de fructose et de glucose. — (Le Devoir, 27-28 mars 2004)

NotesModifier

Il ne faut pas confondre l’eau d’érable et la sève de l’érable; cette dernière ne remonte dans le tronc qu’une fois le métabolisme de l’arbre relancé, à l’installation définitive du temps chaud à la fin du printemps.

TraductionsModifier

Voir aussiModifier