Ouvrir le menu principal

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(1925) De l’allemand eidetisch, refait sur le grec ancien εἰδητικός, eidêtikós (« rationnel, visible par la raison, la pensée »), par le philosophe Husserl, dérivé de εἴδω, eídô (« voir »).

Adjectif Modifier

Singulier Pluriel
Masculin
et féminin
eidétique eidétiques
\ɛ.i.de.tik\

eidétique \ɛ.i.de.tik\ masculin et féminin identiques

  1. (Philosophie) Relatif à l’essence des choses.
    • Tout individu possède un fonds eidétique, c’est-à-dire une essence que d’autres individus réels ou possibles possèdent.
    • Husserl, un instant en phase avec Daubert et Sartre, s’éloigne d’eux à jamais, et cet éloignement trouve sa signature dans la formulation — première occurrence — de la conscience eidétique comme un « a priori de la conscience ». — (Nathalie Depraz, Lire Husserl en phénoménologue, Presses Universitaires de France, 2008 → lire en ligne)
  2. Qui a la faculté de se souvenir d’images, de sons, ou d’objets dans leurs moindres détails sensoriels.

Variantes orthographiquesModifier

TraductionsModifier