AllemandModifier

ÉtymologieModifier

Dérivé du participe passé vieux néerlandais *eigan (« possédé »), du verbe proto-germanique *eiganan (« posséder »), cf. vieux haut allemand eigan, allemand eigen, anglais own 'propre'. Référence nécessaire
(VIIIe siècle). Du moyen haut-allemand eigen, du moyen bas allemand ēgen, egen, du vieux haut allemand eigan, du vieux norrois eiginn, vieux saxon ēgan, egan, du vieux frison ēgen, egen, ēin. Apparenté au moyen néerlandais eighen, eighijn, au néerlandais eigen, au vieil anglais āgen, à l'anglais own, au gothique aigin[1].

Adjectif Modifier

Nature Terme
Positif eigen
Comparatif eigener
Superlatif am eigensten
Déclinaisons

eigen \ˈaɪ̯ɡn̩\

  1. Propre, personnel (à soi).
    • Der Kind hat seinen eigenen Tisch.
      L'enfant a sa propre table.
    • Zu den Aufgaben der Geheimdienste gehört es, gegnerische Dienste zu desinformieren und über die eigenen Aktivitäten zu täuschen.
      L’une des missions des services secrets consiste à désinformer les services adverses et à les tromper sur leurs propres activités.
    • Detlef und Emma haben zwei eigene Kinder; darüber hinaus haben sie zwei Waisenkinder adoptiert.
      Detlef et Emma ont deux enfants à eux ; ils ont en outre adopté deux orphelins.
  2. Particulier, bizarre, original, singulier.
    • Er ist ein eigener Mensch.
      C'est uen personne singulière.
  3. Inhérent.
    • Sein großer Körper geht in die Länge, ist noch schlank, auch wenn er wegen der seinem Metier eigenen Sesshaftigkeit ein wenig aufgegangen ist. — (Hervé Le Tellier, traduit par Romy Ritte et Jürgen Ritte, Die Anomalie, Rowohlt Verlag, 2021)
      Son grand corps est long, encore mince bien que la sédentarité inhérente à son métier l’ait quelque peu empâté.

AbréviationsModifier

SynonymesModifier

DérivésModifier

PrononciationModifier

RéférencesModifier

  1. — (Wolfgang Pfeifer, Etymologisches Wörterbuch des Deutschen, Éditions Deutscher Taschenbuch, 1997, ISBN-13: 978342-3325110)

SourcesModifier

BibliographieModifier

  • Larousse - dictionnaire Allemand/Français - Français/Allemand, éd. 1958, p 449.
  • Harrap’s de poche – Bordas dictionnaire Allemand/Français, éd. 1997, ISBN 0-245-50308-0, p 81.

NéerlandaisModifier

ÉtymologieModifier

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Adjectif Modifier

eigen \Prononciation ?\

  1. Propre, personnel.
    • mijn eigen bed
      mon propre lit, mon lit à moi, mon lit personnel
    • op eigen kracht
      par ses propres moyens
    • op eigen kracht
      (Économie) par autodéveloppement
    • de kunsthal heeft geen eigen collectie
      la halle des arts n’a pas de collection en propre
    • in (mijn/jouw/zijn) eigen naam
      en mon/ton/son nom personnel
    • het eigen vermogen van een onderneming
      les capitaux propres d’une société
    • eigen fondsen
      fonds propres
    • eigen goederen van één van de echtgenoten
      biens réservés
    • mijn eigen waarheid
      ma vérité à moi
    • zich eigen maken
      s’approprier; se familiariser avec
  2. (Divers) Endogène.
    • eigen groei
    croissance endogène

SynonymesModifier

DérivésModifier

Taux de reconnaissanceModifier

En 2013, ce mot était reconnu par[1] :
  • 99,6 % des Flamands,
  • 99,3 % des Néerlandais.

PrononciationModifier

RéférencesModifier

  1. Marc Brysbaert, Emmanuel Keuleers, Paweł Mandera et Michael Stevens, Woordenkennis van Nederlanders en Vlamingen anno 2013: Resultaten van het Groot Nationaal Onderzoek Taal, Université de Gand, 15 décembre 2013, 1266 p. → [lire en ligne]