Voir aussi : embarrasse

Étymologie

modifier
(Date à préciser) → voir embarrasser

Adjectif

modifier
Singulier Pluriel
Masculin embarrassé
\ɑ̃.ba.ʁa.se\

embarrassés
\ɑ̃.ba.ʁa.se\
Féminin embarrassée
\ɑ̃.ba.ʁa.se\
embarrassées
\ɑ̃.ba.ʁa.se\

embarrassé \ɑ̃.ba.ʁa.se\ masculin

  1. Arrêté ou gêné par un obstacle.
  2. Troublé ; mis en peine.
    • Seulement, elles ont besoin de souffleurs. Livrées à elles-mêmes, elles seraient fort embarrassées de faire la différence entre Sandro et Manet. Elles les croient de la même école. — (Anatole Claveau, Les snobs, dans Sermons laïques, Paris : Paul Ollendorff, 1898, 3e éd., p.35)
  1. S’il agit d’un embarras purement intellectuel, la langue classique permet de construire embarrassé comme un adjectif de doute.
    • Atkinson, embarrassé à laquelle des deux il rendrait ses premiers hommages, les contemplait en silence. — (Madame Riccoboni, Œuvres complètes, tome 6 ; Amélie, seconde partie ; Volland aîné, Paris, 1809, page 55)

Synonymes

modifier

Traductions

modifier

Forme de verbe

modifier
Voir la conjugaison du verbe embarrasser
Participe Présent
Passé (masculin singulier)
embarrassé

embarrassé \ɑ̃.ba.ʁa.se\

  1. Participe passé masculin singulier du verbe embarrasser.
    • Transcription latine du début normal des dédicaces d’Este ; le texte ne va pas plus loin, soit que le graveur ait été embarrassé pour « vénétiser » le nom, romain, du dédicant, — soit parce que notre document est une transposition allusive, non complète, aux usages locaux, et que l’allusion constituée par ces deux mots traditionnels a paru suffire pour faire office de dédicace, — soit parce que nous avons là une plaque préparée à l’avance par l’atelier d’Este, et attendant encore son affectation à un client romain. — (Michel Lejeune, Les plaques de bronze votives du sanctuaire vénète d’Este (étude épigraphique), in Revue des Études Anciennes, 1953)

Prononciation

modifier

Anagrammes

modifier

Modifier la liste d’anagrammes