emboîter

Voir aussi : emboiter

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(Date à préciser) Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Verbe Modifier

emboîter \ɑ̃.bwa.te\ transitif ou pronominal 1er groupe (voir la conjugaison) (orthographe traditionnelle)

  1. Enchâsser une chose dans une autre.
    • Les picadores, désarçonnés, alourdis par la garniture de fer de leurs bottes, ne peuvent guère plus remuer que les anciens chevaliers emboîtés dans leurs armures. — (Théophile Gautier, Voyage en Espagne, Charpentier, 1859)
    • Le palais de Charles-Quint, grand monument de la renaissance qu’on admirerait partout ailleurs, mais que l’on maudit ici, lorsqu’on songe qu’il couvre une égale étendue de l’Alhambra renversée exprès pour emboîter sa lourde masse. — (Théophile Gautier, Voyage en Espagne, 1840, édition Charpentier, 1859)
  2. Assembler les unes dans les autres les pièces de menuiserie et d’autres ouvrages de bois ou de métal.
    • Elle figurait assez bien la moitié d’un moyeu de roue d’où s’emboîtaient des rais filant dans tous les sens, pour rejoindre la circonférence même de la roue. — (Joris-Karl Huysmans, La Cathédrale, Plon-Nourrit, 1915)
  3. (Figuré) Suivre de très près.
    • La progression galopante de l’épidémie de Covid-19 en Europe va conduire la France et l’Allemagne à annoncer mercredi un durcissement de leurs mesures sanitaires, emboîtant le pas à d’autres pays comme l’Italie, où le mécontentement grandit face aux restrictions de plus en plus draconiennes. — (AFP, « Virus : les restrictions s’étendent en Europe, provoquant une colère croissante », dans Le journal de Montréal, 02 novembre 2020)
  4. Se moquer de quelqu’un.
    • Un tout jeune Sévillan, qui jouait joliment de la cape, fut emboîté, ayant tué convenablement une bête malheureusement trop chétive, dont le public avait exigé en vain le renvoi ; il finit son travail sous une grêle de coussins puis, son adversaire mis à mort, s’en alla soutenu par ses amis en sanglotant dans sa barrette. — (Michel Leiris, L’âge d’homme, 1939, collection Folio, pages 73-74)
  5. (Argot militaire) Mettre en boîte, en salle de police.
    • Il y a longtemps qu’il aurait ses trois ficelles, mais les Buls l’ont emboîté un soir de coup de main, après l’avoir bien esquinté. — (Roger Vercel, Capitaine Conan, Albin Michel, 1934, réédition Le Livre de Poche, page 41)
  6. (Sexualité) (Argot) (Vulgaire) Pénétrer sexuellement.
    • Ah dis donc, ce qu’on les emmerdait tous, alors ! Il y avait plus que nous deux, bien au chaud dans le plume ; avec la petite lampe à côté. Et moi qui l’emboîtais par derrière, et lui caressais le ventre. — (Robert Merle, Week-end à Zuydcoote, 1949, réédition Le Livre de Poche, page 22)

DérivésModifier

PrononciationModifier

Voir aussiModifier