FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Dérivé de bout « extrémité » et « coup » avec le préfixe em- (→ voir en-) et la désinence -ir.

Verbe Modifier

emboutir \ɑ̃.bu.tiʁ\ transitif 2e groupe (voir la conjugaison)

  1. (Art) Rendre convexe, rendre bombé une plaque, par emboutissage.
    1. (Fontainerie) Bomber un morceau de plomb et le rendre convexe d’un côté et concave de l’autre.
  2. (Art) Travailler au marteau ou au repoussoir une plaque de métal pour l’arrondir, y former le relief d’une empreinte.
    • Emboutir une casserole.
    • Emboutir du zinc, de la tôle, du fer-blanc, du cuivre.
  3. (Art) Travailler l'argent sur une machine nommée étampe.
  4. (Architecture) Revêtir un ornement de bois avec du plomb étamé, pour le préserver de la détérioration.
  5. (Familier) Endommager par une collision, heurter violemment.
    • Il a embouti la bagnole qui était devant lui.
  6. (Pronominal) Le vent et la sécheresse avaient tout chargé d’électricité. Les hommes sautillaient nerveusement, s’interpellaient, se heurtaient et quelquefois sur la chaussée noire deux autos s’emboutissaient en faisant de grands bruits de ferraille et de klaxon coincé. — (Jean-Marie Gustave Le Clézio, Lullaby, 1978, collection Folio Junior, pages 59-60)

Variantes orthographiquesModifier

NotesModifier

On l’emploie quelquefois dans le sens d’embouter.

DérivésModifier

TraductionsModifier

Traductions à trierModifier

PrononciationModifier

RéférencesModifier