emmiellure

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(XVIIe siècle) dérivé de emmieller avec le suffixe -ure

Attestations historiquesModifier

  • (XVIe siècle) Ainsy ce roy oinct et gressé de ceste emmielleure [paroles douces et flatteuses]. — (Vincent Carloix, VII, 18)

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
emmiellure emmiellures
\ɑ̃.mjɛ.lyʁ\

emmiellure \ɑ̃.mjɛ.lyʁ\ féminin

  1. (Hippologie, Médecine vétérinaire) (Vieilli) Topique qui a le miel pour excipient, et qu’on applique sur le pied d’un cheval pour adoucir et détendre la corne.
    • Que s’il y a seulement relaxation de ligaments & tendons, il faut commencer par la saignée du paturon du mesme costé, puis se servir d’emmiellure , bains & fomentations , comme nous avons enseigné […] — (Jacques de Solleysel, LE VERITABLE PARFAIT MARESCHAL, 1672, page 655)

TraductionsModifier

RéférencesModifier