Français modifier

Étymologie modifier

Du latin implicāre (« impliquer »).

Verbe modifier

employer \ɑ̃.plwa.je\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison) (pronominal : s’employer)

  1. Utiliser ; user ; se servir de.
    • Le sucre était connu des anciens qui ne l’employaient qu'en très-petite quantité et comme médicament ; il y a 200 ans à peine, il se vendait seulement chez les pharmaciens, à un prix très-élevé. — (Edmond Nivoit, Notions élémentaires sur l’industrie dans le département des Ardennes, E. Jolly, Charleville, 1869, page 119)
    • On sait que l’emploi du fer fut inconnu de toute l’Amérique avant l’arrivée de Colomb. […]. Parfois cependant le fer météorique est employé accidentellement. — (René Thévenin & Paul Coze, Mœurs et Histoire des Indiens Peaux-Rouges, Payot, 1929, 2e éd., p.18)
    • Tant qu’il n’était pas appelé au loin par la guerre contre les Saxons, les Bretons, ou les Goths de la Septimanie, Chlother employait son temps à se promener d’un domaine à l’autre. — (Augustin Thierry, Récits des temps mérovingiens, 1er récit : Les quatre fils de Chlother Ier — Leur caractère — Leurs mariages — Histoire de Galeswinthe (561-568), 1833–1837)
    • Ces cartouches sont destinées à remplacer les fortes charges de poudre-éclair qu'il serait nécessaire d’employer pour l’éclairage intensif d'intérieurs, de grottes, de mines, etc., […]. — (Agenda Lumière 1930, Paris : Société Lumière & librairie Gauthier-Villars, page 413)
    • La Sandaraque impure des marchés arabes provient du Thuya et de divers Juniperus. On l’emploie en poudre pour arrêter les petites hémorragies de l’épistaxis. — (Bulletin des sciences pharmacologiques, 1921, vol. 28, page 23)
  2. (Spécialement) (Grammaire) S’en servir en parlant ou en écrivant, en parlant d'une phrase, d'un mot ou d'une locution.
    • Hervé de Scaër n’employait pas souvent les grands mots et s'il se servait d'une formule d’invocation presque solennelle, c'est que la situation l'y avait poussé. — (Fortuné du Boisgobey, Double-Blanc, Paris : chez Plon & Nourrit, 1889, p. 173)
    • La dernière fois cette salope de prof m'a retiré cinq points sous prétexte que j’avais employé le mot « très » sept fois dans la même phrase et que je le plaçais à des endroits inappropriés. — (Shani Boianjiu, Nous faisions semblant d'être quelqu'un d'autre, traduit de l'anglais par Annick Le Goyat, Éditions Robert Laffont, 2014)
  3. Pourvoir d’une occupation ou d’un travail pour son usage ou pour son profit.
    • Une seule usine, employant une vingtaine d'ouvriers, existe à Vatan et la main-d’œuvre masculine, hormis celle du bâtiment, se voit contrainte d'aller travailler dans les villes voisines. — (Marc Michon, Petite histoire de Vatan, impr. Lecante, 1971, page 57)
    • On l’a employé dans de grandes affaires, à de grandes négociations.
    • C’est un homme qui mérite d’être employé.
    • Il est employé dans les bureaux de tel ministère.

Apparentés étymologiques modifier

Traductions modifier

Prononciation modifier

Anagrammes modifier

Modifier la liste d’anagrammes

Anglais modifier

Étymologie modifier

 Dérivé de employ, avec le suffixe -er.

Nom commun modifier

Singulier Pluriel
employer
\Prononciation ?\
employers
\Prononciation ?\

employer \ɛm.ˈplɔ.jər\

  1. Employeur.

Antonymes modifier

Prononciation modifier

  • Sud de l'Angleterre (Royaume-Uni) : écouter « employer [Prononciation ?] »

Voir aussi modifier

  • employer sur l’encyclopédie Wikipédia (en anglais)