Étymologie

modifier
Déverbal de emprunter.

Nom commun

modifier
Singulier Pluriel
emprunt emprunts
\ɑ̃.pʁœ̃\
ou \ɑ̃.pʁɛ̃\

emprunt \ɑ̃.pʁœ̃\ ou \ɑ̃.pʁɛ̃\ masculin

  1. Action ou chose qu'on emprunte.
    • Un emprunt à la bibliothèque.
  2. Euphémisme, en parlant de vol, de plagiat.
    • Cet auteur a soin de cacher ses emprunts.
    • – C’est pour vous dire que livre de Tourny comporte quelques emprunts. Il a quelquefois oublié les guillemets, mais son précis fait cependant autorité. — (Richard Jorif, Le Burelain, éditions François Bourin, 1989, page 87)
  3. (En particulier) Capitaux empruntés par un particulier, un État, une société financière.
    • Faire un emprunt à la caisse d'épargne.
    • La vie laborieuse, active, toute estimable, toute positive, d’un conseiller d’État, d’un manufacturier de tissus de coton ou d’un banquier fort alerte pour les emprunts, est récompensée par des millions, et non par des sensations tendres. — (Stendhal, De l'Amour, 1822, 1re préface de 1826)
    • Mon oncle faisait le bilan des sacrifices de son passé. Ça n’était pas sa faute s’il avait été ruiné dans l’affaire de l’emprunt russe et si les actions des tramways de Shanghai ne valaient presque plus rien. — (Jean L’Hôte, La Communale, Seuil, 1957, réédition J’ai Lu, page 16)
    • Nous avons, aux articles de la capacité des parties contractantes, rapporté un arrêt qui a déclaré un ex-maire personnellement responsable d’un emprunt qu’il avait fait en cette qualité. — (Claude Étienne Delvincourt, Cours de code civil, volume 5, 1825, page 321)
  4. (Sens figuré) Caractérise une chose artificielle, forcée.
    • Beauté d’emprunt, sourire d’emprunt, vertus d’emprunt, etc.
  5. (Linguistique) Mot rapporté d’une langue à une autre ; emprunt lexical.
    • Contrairement à une idée reçue, les apports africains sont négligeables. Par contre les emprunts – aux langues caraïbes, au malgache, au portugais selon les cas - sont plus importants. — (Jean-Marie Klinkenberg, Des langues romanes : Introduction aux études de linguistique romane, Éditions De Boeck Supérieur, 1999, page 240, note 3)

Synonymes

modifier

Quasi-synonymes

modifier

Antonymes

modifier

Apparentés étymologiques

modifier

Hyponymes

modifier

Traductions

modifier

Prononciation

modifier


Paronymes

modifier

Voir aussi

modifier
  • emprunt sur l’encyclopédie Wikipédia  

Références

modifier