en bataille

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(1606)[1] Locution composée de en et de bataille[1]. L’expression vient du sens ancien « corps de troupe » de bataille, d’où être « en bataille » signifie être « rangé comme un bataillon »[1].

Locution adverbiale Modifier

en bataille \ɑ̃ ba.tɑj\ ou \ɑ̃ ba.taj\

  1. (Militaire) Ordre dans lequel une armée est rangée pour se disposer à la lutte.
    • Passer de l’ordre en colonne à l’ordre en bataille.
  2. (Par extension) (Habillement) En travers, parallèle aux épaules. Qualifie généralement un bicorne.
    • Le reste des officiers de l'état major, enveloppés de leurs longs manteaux, le bicorne en bataille, imite la laconique gravité du maître.— (Alexandre Torquet, Le Royaume de Bérénice, 2014, page 50)
  3. (Coiffure) En désordre.
    • 12 juin 43 – Le soir venu, nous sommes si laides et si vannées, maman et moi, que nous ne savons que le rester et dînons la mèche en bataille et les mains javellisées, sans même essayer de rectifier notre apparence. — (Benoîte et Flora Groult, Journal à quatre mains, Denoël, 1962, pages 289-290)
    • Devant lui le sergent Bellazzi, les cheveux en bataille et les yeux pleins de sommeil, alluma une allumette-bougie et la haussa pour éclairer l’intérieur : […]. — (Eugenio Corti, Le Cheval rouge, L’Âge d’Homme, 1997, page 217)

AntonymesModifier

(Habillement)
(Militaire)

TraductionsModifier

RéférencesModifier