Ouvrir le menu principal

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

→ voir eau de boudin.

Locution adverbiale Modifier

en eau de boudin \ɑ̃.n‿o də bu.dɛ̃\

  1. Échouant ; tournant mal.
    • Les autres furent renuerſez
      Et ſous les Monts bouleuerſez
      Eſcachez plats comme punaiſes
      Qui ſe nichent dans les mortaiſes,
      Et virent leur trauail en vain
      S’en aller en eau de boudin.
      — (Louis Richer, L’Ovide bouffon ou les Métamorphoses travesties en vers burlesques, 1665, page 16)
    • Mais plus rien n’avait de sens désormais, la fête finissait en eau de boudin, tout comme l’année s’était achevée et la rébellion courbait la tête. — (Albert Bensoussan, Le Chemin des aqueducs, L’Harmattan, 1998, page 90)
    • « Ça part en eau de boudin, se désole François Hommeril, le président de la CFE-CGC. Le dérapage gouvernemental sur les 62, 63, 65 ans a jeté la confusion dans l’opinion publique. » — (Bertrand Bissuel et Raphaëlle Besse Desmoulières , « La concertation sur les retraites s’achève sous les critiques », Le Monde. Mis en ligne le 19 avril 2019)
    • finir en eau de boudin
    • se terminer en eau de boudin
    • s’en aller en eau de boudin
    • tourner en eau de boudin

TraductionsModifier

Voir aussiModifier