en faire voir de toutes les couleurs

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

 Composé de faire, voir et couleur.

Locution verbale Modifier

en faire voir de toutes les couleurs \ɑ̃ fɛʁ vwaʁ də tut lɛ kulœʁ\ (se conjugue → voir la conjugaison de faire)

  1. (Familier) Faire subir à quelqu’un des épreuves, des désagréments de toutes sortes.
    • Il paraît qu’autrefois, pour employer la formule qui précède toutes les fables, un de leurs dieux ayant excité la colère du maître de tous les dieux, ce dernier le condamna à aller garder les troupeaux sur la terre, chez un affreux tyran qui lui en faisait voir de toutes les couleurs. — (Louis Jacolliot, Voyage au pays du hatschisch, E. Dentu, 1883, page 271)
    • Il fallait être fou pour épouser ces petites Parisiennes poussées trop vite qui, en robe courte, jouent déjà à l’amour, ont, dès qu’elles mettent le nez hors du couvent, l’instinct et la tentation de tout ce qui est défendu, n’aspirent à se marier qu’afin de connaître au galop le peu qu’elles ignorent, de jouir de la vie à outrance et d’en faire voir de toutes les couleurs à l’imbécile qui leur a livré son nom. — (René Maizeroy, La Première Pois, Dentu, 1887, page 6)
    • Ribadier. — Dieu sait qu’il lui en a fait voir de toutes les couleurs ! Quand je dis : "il lui en a fait voir", il lui en a fait et il ne les lui a pas fait voir ! Ah ! bien oui, il a fallu que cet imbécile de Robineau… — (Georges Feydeau, Le Système Ribadier, 1892, acte I, scène 11)
    • Oui certes, le lustre miroitant de la scène française m’en a fait voir de toutes les couleurs et je n’en laisse personne, en qualité ni en quantité, pour les souffrances d’amour-propre, et d’autres, que l’artiste de lettres endure, a toujours endurées et endurera sans fin dans « le métier affreux ». — (Émile Bergerat, Souvenirs d’un enfant de Paris, E. Fasquelle, vol. 4, 1913, page 339)
    • Poussés par le besoin qu’ont les plus forts d’affirmer leur suprématie physique, nous lui en faisions voir de toutes les couleurs. — (Daniel Guérin, Un jeune homme excentrique, Julliard, 1965, page 117)

TraductionsModifier

PrononciationModifier

  • France (Lyon) : écouter « en faire voir de toutes les couleurs [Prononciation ?] »

Voir aussiModifier