en rupture de

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

 Composé de en, rupture et de.

Locution prépositive Modifier

en rupture de invariable

  1. Pour introduire ce qu’une personne, une entreprise, un organisme a rompu ou interrompu.
    • La compétence de la Gestapo en matière de poursuites à l'encontre des étrangers en rupture de contrat de travail fut élargie et finalement, le 30 novembre 1943, on ordonna le rapatriement forcé de ceux d'entre eux. — (Helga Bories, Dans la gueule du loup, Presses Universitaires du Septentrion, 2010)
    • Pendant des années ils sont en contact avec les jeunes des rues les plus reclus, en rupture de lien social. — (Agathe De Chassey, Éduquer dans la rue en Amérique latine, Karthala, 2011)
    • [...] dans tous les autres cas les jeunes femmes étaient confrontées, seules, à cette décision et étaient en rupture de relations avec le père de l’enfant. — (Olha Mykytyn-Gazziero, Enfants placés en Ukraine, Karthala, 2014)
    • Médicaments en rupture de stock : privé de traitement, un Audruicquois se mobilise — (Magalie Ghu, journal La Voix du Nord, 14 août 2019)
  2. (Figuré) Pour introduire un lieu, une occupation, un poste qu’une personne a quitté alors que ce devrait être sa place habituelle.
    • S’il n’y avait pas le petit Magnin, sec et strict pour rétablir l’équilibre, on prendrait mes deux boy-scouts pour des clodos de la Maube en rupture de boîtes à ordures ! — (Frédéric Dard (San-Antonio), Le Secret de Polichinelle, Fleuve Noir, 1958, page 174)
    • Cantonniers, enfants des écoles, hôteliers et touristes en rupture de bains de soleil ont ratissé les rives, traqué les papiers gras, ramassé les boîtes à conserves. — (Cité par la revue La Banque des mots, du Conseil international de la langue française, 1973)
    • Le port d’attache des étudiants en rupture de fac était comble mais j'eus la chance de saisir la table que quittaient deux filles. — (Jean Diwo, Le Jeune homme en culotte de golf, Flammarion, 2008)
    • je nous revois, ma mère et moi, sortant un peu tard des Portes de la nuit, courant dans la rue Saint-Guillaume pour regagner la maison à l’heure, comme deux couventines en rupture de cloître. — (Mona Ozouf, Composition française, Gallimard, 2009, collection Folio, page 175)
    • [...] c'était alors une époque de généreuse folie où, côte à côte, des curés et des étudiants, des membres du Parti en rupture de cellule et des professeurs qui avaient tout à perdre croyaient en une cause à laquelle ils se dévouaient corps et âme. — (Pierre-Jean Remy, Algérie, bords de Seine, Albin Michel, 2012)

DérivésModifier

TraductionsModifier