Ouvrir le menu principal

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

→ voir sourdine

Locution adverbiale Modifier

Invariable
en sourdine
\ɑ̃ suʁ.din\

en sourdine \ɑ̃ suʁ.din\

  1. Sans bruit.
    • "Je ne sais rien d'elle, reprenait en sourdine le chevalier. Une image profondément gravée dans mon cœur... un souvenir ! Voilà donc tout ce qui me reste de cette rencontre..." — (Michel Zévaco, Le Capitan, 1906, Arthème Fayard, coll. « Le Livre populaire » no 31, 1907)
  2. (Figuré) Secrètement.
    • Et les camarades bien divers d’agir en sourdine, de miner peu à peu les résolutions les plus vaillantes, prêcheurs d’oubli, de laisser-courre, d’exutoires ! — (Jean Rogissart, Passantes d’Octobre, Librairie Arthème Fayard, Paris, 1958)
    • Il s’est marié en sourdine.
    • Négocier une affaire en sourdine.

SynonymesModifier

TraductionsModifier

RéférencesModifier