Voir aussi : enclave

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

→ voir enclaver

Adjectif Modifier

Singulier Pluriel
enclavé enclavés
\ɑ̃.kla.ve\
 
Plaine enclavée (sens héraldique)

enclavé \ɑ̃.kla.ve\

  1. Qui est enserré par autre chose de même nature.
    • Bonfons valait au moins dix mille francs de rente et se trouvait enclavé, comme tous les biens des Cruchot, dans les vastes domaines de l’héritière. — (Honoré de Balzac, Eugénie Grandet, 1834)
    • Les pâturages, enclavés dans les bois de tous côtés, sauf au levant, où des haies vives érigeaient leurs épaisses barrières épineuses, restaient d’un vert dru malgré la chaleur torride de cette fin d’été. — (Louis Pergaud, Un satyre, dans ’'Les Rustiques, nouvelles villageoises, 1921)
  2. (Paléographie) Qualifie des lettres plus petites enfermées dans des lettres plus grandes.
  3. (Héraldique) Se dit d’une partition pénétrant dans une autre.
    • D'azur aux trois lys de jardin d'or grainés de gueules, la tige de celui de la pointe plus courte, enclavée en emmanchure d'une plaine cousue de même chargée d'une étoile aussi d'or, qui est d’Héricy → voir illustration « plaine enclavée »

AntonymesModifier

TraductionsModifier

Forme de verbe Modifier

Voir la conjugaison du verbe enclaver
Participe Présent
Passé (masculin singulier)
enclavé

enclavé \ɑ̃.kla.ve\

  1. Participe passé masculin singulier de enclaver.

AnagrammesModifier