Voir aussi : enclavé

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(XIVe siècle) Déverbalisation du verbe enclaver.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
enclave enclaves
\ɑ̃.klav\

enclave \ɑ̃.klav\ féminin

  1. (Géographie) Terrain qui est enclavé, enfermé dans un autre, entièrement ou en partie, sans en dépendre.
    • Cette prairie est une enclave qui appartient à un tel et qui lui donne un droit de passage sur ma propriété.
    • Cette terre fait une enclave ou fait enclave dans la vôtre.
  2. (Géographie) Territoire, pays qui est enclavé, enfermé dans un autre, entièrement ou en partie, sans en dépendre.
    • Tous espèrent atteindre l'autre continent, soit en traversant le détroit de Gibraltar, notamment via les enclaves espagnoles de Ceuta et Melilla, soit en empruntant des barques motorisées (pateras ou feloukas) depuis les côtes atlantiques vers les îles Canaries (espagnoles). — (Karine Bennafla, Le Maroc: changements et faux-semblants, L'Harmattan, 2011, p.14)
    • La bizarrerie administrative dont elle est victime, Othe s'en accommode depuis fort longtemps. Pensez donc ! Depuis 1790 (création des départements) qu'elle vit avec son statut d’enclave meurthe-et-mosellane en territoire meusien, elle s’est fait une raison. — (Xavier Brouet & Richard Sourgnes, « Anecdote : Othe, l'irréductible village entre en résistance », dans La Lorraine pour les Nuls, Éditions First, 2012, p. 372)
  3. (Par analogie) (Figuré)
    • Brest, exceptionnelle enclave, est, en somme, la seule commune où un esprit anticlérical, se manifeste ouvertement. — (Ludovic Naudeau, La France se regarde : le Problème de la natalité, Librairie Hachette, Paris, 1931)
    • Je suis une proie avec stratégie défensive. Il faut bien. N’importe quel lapin trouve un terrier à un moment pour se cacher. Mon terrier à moi, j’essaye, c’est l’enclave d’écriture, j’essaye. Ça attise aussi, c’est pervers. — (Christine Angot, La peur du lendemain, nouvelle, supplément au magazine « Elle », 2000, page 28.)
  4. (Art) Ouvrage engagé dans un autre et empiétant sur lui.
    • Cet escalier fait enclave sur les appartements.
  5. (Géologie) Inclusion d'une roche dans une autre roche magmatique.
    • La rockallite […] constitue un accident, une enclave de couleur plus foncée à grains très fins comparables aux enclaves amphiboliques de nos granits, mais de composition différente. — (Jean-Baptiste Charcot, Dans la mer du Groenland, 1928)

Apparentés étymologiquesModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

Forme de verbe Modifier

Voir la conjugaison du verbe enclaver
Indicatif Présent j’enclave
il/elle/on enclave
Imparfait
Passé simple
Futur simple
Subjonctif Présent que j’enclave
qu’il/elle/on enclave
Imparfait
Impératif Présent (2e personne du singulier)
enclave

enclave \ɑ̃.klav\

  1. Première personne du singulier de l’indicatif présent du verbe enclaver.
  2. Troisième personne du singulier de l’indicatif présent du verbe enclaver.
  3. Première personne du singulier du subjonctif présent du verbe enclaver.
  4. Troisième personne du singulier du subjonctif présent du verbe enclaver.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif du verbe enclaver.

AnagrammesModifier

Voir aussiModifier

  • enclave sur l’encyclopédie Wikipédia  

RéférencesModifier

AnglaisModifier

ÉtymologieModifier

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
enclave
\ˈɛn.kleɪv\
ou \ˈɑn.kleɪv\
enclaves
\ˈɛn.kleɪvz\
ou \ˈɑn.kleɪvz\

enclave \ˈɛn.kleɪv\ ou \ˈɑn.kleɪv\

  1. Enclave.

PrononciationModifier

Voir aussiModifier

  • enclave sur l’encyclopédie Wikipédia (en anglais)  

ItalienModifier

ÉtymologieModifier

Du français enclave.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
enclave
\Prononciation ?\
enclavi
\Prononciation ?\

enclave \Prononciation ?\ féminin

  1. Enclave.

AntonymesModifier

Voir aussiModifier

  • enclave sur l’encyclopédie Wikipédia (en italien)