FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

De enclos et mort.

Locution nominale Modifier

Invariable
enclos des morts
\Prononciation ?\

enclos des morts \Prononciation ?\ masculin

  1. (Désuet) Cimetière.
    • Le lieu des morts est un endroit dont les abornements sont rigoureux et infranchissables. […] A Frénouville, l’enclos des morts a une surface à peine inférieure à l'hectare. — (François Hinard, La Mort, les morts et l'au-delà dans le monde romain, Université de Caen, 1987)
    • A l'Infirmerie Marie-Thérèse, enclos des morts et retraite des vivants sont mitoyens : « Je parcours souvent ce cimetière, moins vieux que moi, où les vers qui rongent les morts ne sont pas encore morts ; je lis les épitaphes. » — (Agnès Verlet, Les vanités de Chateaubriand, 2001, p.236)
    • Bon sang de bon sang ! n’allait-on pas aussi, un de ces quatre matins, lui servir un bouillon d’onze heures et l’envoyer brouter les pissenlits par la racine entre les quatre murs de l’enclos des morts ! — (Louis Pergaud, La Vengeance du père Jourgeot, dans Les Rustiques, nouvelles villageoises, 1921)