BretonModifier

ÉtymologieModifier

(1821)[1] Dérivé de eneb avec le suffixe -our.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel 1 Pluriel 2
enebour enebourien enebourion

enebour \ẽˈneːbur\ masculin (équivalent féminin : enebourez)

  1. Adversaire, ennemi, opposant.
    • Èl lod kaer, graet em eus ar brezel, penn d’ar benn, hep tenniñ un tenn fuzuilhenn àr ma nesañ a oa a-dal din hag a oa desket din kasaat hag ober ma enebour anezhoñ. — (Loeiz Herrieu, Kammdro an Ankoù, Éditions Al Liamm, 1994, p. 10)
      Le bon côté, j’ai fait la guerre, d’un bout à l’autre, sans tirer un coup de fusil sur mon prochain qui était en face de moi et que l’on m’avait appris à haïr et à appeler mon ennemi.
    • En tu ’rall d’ar vourcʼh e chome cʼhoazh enebourion en ur vouzelenn. — (Loeiz Herrieu, Kammdro an Ankoù, Éditions Al Liamm, 1994, p. 139)
      De l’autre côté du bourg, il restait encore des ennemis dans une tranchée.

VariantesModifier

DérivésModifier

RéférencesModifier

  1. Albert Deshayes, Dictionnaire étymologique du breton, Douarnenez, Le Chasse-Marée, 2003, p. 214b