Étymologie

modifier
Composé de enfant et de roi.

Nom commun

modifier
Singulier Pluriel
enfant-roi enfants-rois
\ɑ̃.fɑ̃.ʁwa\

enfant-roi \ɑ̃.fɑ̃.ʁwa\ masculin

  1. (Rare) Monarque mineur.
    • Sur ces entrefaites ladite dame comtesse d’Artois supplia la reine Clémence de lui accorder l’honneur de présenter elle-même l’enfant-roi aux grands et au peuple, et cette grâce lui fut accordée. — (Louis Monmerqué, Dissertation historique sur Jean 1er, roi de France et de Navarre, Paris : Tabary, 1844, page 44)
    • L’enfant-roi dont nobles et bourgeois avaient admiré le courage sur la place du marché de Smithfield et que l’armée des paysans révoltés avait suivi avec un religieux respect, devint un adolescent velléitaire et finit par mourir en prison, méprisé par les grands et oublié de son peuple. — (André Maurois, Histoire de l'Angleterre, Fayard & Cie, 1937, page 259)
  2. (Plus courant) Enfant gâté par ses parents.
    • Ces transformations ont entraîné, dans l’imaginaire des gens et les représentations sociales concernant la place de l’enfant, la création du mythe de l’enfant-roi. Cet enfant-roi est par définition unique, sinon il n’est pas roi. — (Brigitte Camdessus, La fratrie méconnue : liens du sang, liens du cœur, Paris : ESF éditeur, 1998, page 97)
    • Surinvesti par les aspirations démesurées de ses parents, et progressivement noyé dans une permissivité où il ne rencontre aucune balise, aucune résistance, aucune évaluation, aucune sanction de ses agirs et désirs, l’enfant-roi peut poser des gestes extrêmes. — (Rolande Nadon, L'éternel enfant-roi, dans Vers un nouveau conflit de générations : profils sociaux et religieux des 20-35 ans, Québec : Fides, 1992, page 45)
    • Les années quatre-vingt ont consacré l’enfant-roi mais aussi travaillé en profondeur les mentalités vers toujours plus d’individualisme, cet état ambivalent de l’autonomie et de l’hypersolitude. — (Emmanuel Lemieux, Génération Tonton, Éditions Don Quichotte, 2011)
    • L'enfant-roi parvenu à l'âge adulte a gardé sa carapace d'indifférence, centré sur lui-même et son environnement. — (Cric Vigneau, Lyon, de l'indifférence, histoires courtes, Éd. de la Taillanderie, 1991, page 40)

Variantes orthographiques

modifier
Sens 1
  • Au moment ou il se retirait, Simon était à table avec des Commissaires de la Commune, et il voulait contraindre l’Enfant-Roi à chanter des couplets impies. — (Jean Eckard, Mémoires historiques sur Louis XVII, roi de France et de Navarre, Paris : H. Nicolle, (2e éd.), 1817, page 199)
Sens 2
  • Ainsi l'enfant roi « mal élevé » devient ado roi et s'épanouit en adulte roi. — (Secrets d'histoire, n° 34, juin-juillet-août 2022, page 45)

Traductions

modifier

Anagrammes

modifier

Modifier la liste d’anagrammes

Voir aussi

modifier