Ouvrir le menu principal

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Locution nominale Modifier

Singulier Pluriel
enfer vert enfers verts
\ɑ̃.fɛʁ.vɛʁ\

enfer vert \ɑ̃.fɛʁ.vɛʁ\ masculin

  1. (Familier) Forêt pluviale tropicale.
    • Né sur les rives surinamiennes, près de la Guyane française, Prince Koloni est un descendant des « marrons », les esclaves qui ont fui vers l’enfer vert. — (Yves Bernard, Vitrine du disque du 12 août 2011, Le Devoir.com, 12 aout 2011)
    • Ernesto Mintador se frayait un chemin avec difficulté à travers la forêt péruvienne. Cela faisait trois jours qu'il crapaütait dans cet enfer vert, que faisait-il là ? — (Pol K. Zyvool, « Parallèles », dans Histoires étranges, Éditions Edilivre, 2016, p. 217)
    • Notre incompréhension devant l’inconnu a dressé aux quatre coins du monde un atlas mythologique. Des centaines d'endroits où la virginité et le merveilleux se sont mués en eldorados, en paradis perdus, en enfers verts, en mirages et en abîmes. — (Michel Udiany, L'histoire des mondes imaginaires: De la Tour de Babel à l'Atlantide, Éditions Jourdan, 2015, en avant-propos)
    • Les régions orientales de la Colombie, situées au-delà de la cordillère, ainsi que le Trapèze amazonien, ont été pendant des siècles considérées comme des « territoires sauvages », des espaces vides ou des « enfers verts ». Même aujourd'hui, quand on pense aux Indiens de l’Amazonie colombienne, on les imagine souvent comme des groupes d'individus isolés […]. — (Luisa Fernanda Sánchez, Les fils du tabac à Bogotá : Migrations indiennes et reconstructions identitaires, Éditions de l’IHEAL, 2007, chap. 1)

TraductionsModifier