enfonçable

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(1829) Dérivé de enfoncer, avec le suffixe -able.

Adjectif Modifier

Singulier Pluriel
Masculin
et féminin
enfonçable enfonçables
\ɑ̃.fɔ̃.sabl\

enfonçable \ɑ̃.fɔ̃.sabl\ masculin et féminin identiques

  1. (Rare) Que l’on peut enfoncer.
    • Je ne réponds point ; je frappe encore pour la dernière fois ; j’essaie si la porte est enfonçable : je trouve beaucoup de résistance ; mais comptant sur ma force, je vois un moyen de réussir, c’est de me fracasser contre la porte ou de fracasser la porte. — (Édouard d’Eliçagaray et Auguste Amic, L’homme à la longue barbe : précis sur la vie et les aventures de Chodruc-Duclos ; suivi de ses lettres, Au Palais-Royal, Paris, 1829, page 45)
    • L’obstacle reconnu, mesuré, jugé surmontable ou, si j’ose dire, enfonçable, le Lorrain s’y « porte de tout son corps ». — (Louis Madelin, Un Lorrain : M. Raymond Poincaré, in La Revue hebdomadaire, 22e année, n°6, Plon, Paris, 8 février 1913, page 256)
    • Chaque écouteur est doté d’un bouton enfonçable qui sert à l’allumage, à l’extinction et à l’appairage. — (Cambridge Audio Melomania 1+ en TEST: Que vaut cette nouvelle version des écouteurs bluetooth, netcost-security.fr, 1er juillet 2021)

TraductionsModifier