enfourner

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Du latin fŭrnus ("four"), avec le préfixe en-.

Verbe Modifier

enfourner \ɑ̃.fuʁ.ne\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison) (pronominal : s’enfourner)

  1. Mettre dans le four.
    • Ces compositions étant mélangées, on les enfournait dans l’arche à fritter qui attenait au four de fusion. Cette opération avait pour but la combustion du principe organique contenu dans les soudes, les cendres et les salins. — (Georges Bontemps, Guide du verrier; traité historique et pratique de la fabrication des verres, cristaux, vitraux, Paris : à la Librairie du Dictionnaire des Ats et Manufactures, 1868, page 236)
    • C'est ce magot à la peau verte qui bedonne et grimace en pure perte. Il fut une poignée d’argile arrachée au Xinjiang, camionnée vers l'usine, pétrie, moulée, qui a pris forme humaine et qu'on a enfournée une fois vernissée. — (Jean-Yves Cendrey, Honecker 21, Éditions Actes Sud, 2013, chap. 3)
  2. Emplir ou remplir sommairement ou sans ménagement.
    • Tous ces regards qui glissent sur mon bouquin, toutes ces mains qui le palpent et le feuillettent, toutes ces poches qui l’enfournent — (Henri Troyat, Le mort saisit le vif, 1942, réédition Le Livre de Poche, pages 64-65)
    • J'ai pris ma valoche en haut du placard pour la faire chuter sur le lit défait. J’ai enfourné mes affaires, pêle-mêle. D'une main, j’ai empoigné la poignée de ma valoche et de l'autre le bouton de porte. — (Génami Rivière, Retrouver l'être aimé : Pomme d'amour et cœur de glace, Éditions Publibook, 2003, page 143)

DérivésModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier


RéférencesModifier