FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(Siècle à préciser) De enfumer avec le suffixe -age.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
enfumage enfumages
\ɑ̃.fy.maʒ\

enfumage \ɑ̃.fy.maʒ\ masculin

  1. Action d’enfumer.
  2. (Figuré) Désinformation, intoxication.
    • Bref, la haine de l’autre se serait infiltrée partout. Partout, sauf à gauche, forcément. Une fois de plus, la France doit supporter le numéro d’enfumage du parti du Bien. — (Ivan Rioufol, « Bloc-notes : ce que cachent les enfumages de l’Etats-PS », blog.lefigaro.fr/rioufol/, 14.06.2013)
    • Mais, en interne, c’est enfumage et bouche cousue […]. — (La BNP, banque de damnés, Le Canard enchaîné, 5 avril 2017, page 4)
    • À terme, la complexité d’un réel qui ne se laisse jamais ressaisir intégralement par une seule théorie devient, pour eux, une forme d’enfumage idéologique, servant à détourner le peuple qu’ils croient incarner de la Vérité qu’ils croient posséder dans sa version majusculaire, illuminés qu’ils sont par la nouvelle révélation. — (Mathieu Bock-Côté, Couvre-feu: je réponds à vos questions!, Le Journal de Québec, 10 janvier 2021)

Apparentés étymologiquesModifier

Vocabulaire apparenté par le sensModifier

  •   enfumage figure dans le recueil de vocabulaire en français ayant pour thème : apiculture.

TraductionsModifier