FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Du moyen français enjamber de même sens. Composé du préfixe en-, du nom jambe et du suffixe verbal -er.

Verbe 1 Modifier

 
Ce viaduc enjambe la rivière. (1)

enjamber \ɑ̃.ʒɑ̃.be\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Franchir en étendant la jambe.
    • Et les lavandières, troussées comme des piqueurs d’ablettes, enjambèrent le gué jonché de cailloux, d’écume, d’herbes et de glaïeuls. — (Aloysius Bertrand, Gaspard de la nuit, 1842)
    • La Dragne est très bien aménagée avec des échaliers permettant d’enjamber facilement les barbelés.. — (Guide de pêche : 58 , Fédération de la pêche et de la protection du milieu aquatique de la Nièvre, 2015, page 38)
    • (Absolument) Il ne faut qu’enjamber pour passer ce ruisseau.
  2. Faire de grands pas en marchant.
    • Voyez comme il enjambe !
  3. (Figuré) Passer par-dessus quelque chose, sans en tenir compte.
    • Savinet. — Je sais qu’il est de règle, en matière de duel, de ne communiquer avec son adversaire que par l’entremise de ses témoins… Mais les règles, je ne sais pas qui les a faites… En tous cas, on ne m’a pas consulté. Par conséquent, je les enjambe. — (Georges Feydeau, Le Système Ribadier, 1892, acte III, scène 5)

DérivésModifier

TraductionsModifier

Verbe 2Modifier

enjamber \ɑ̃.ʒɑ̃.be\ intransitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. (Figuré) Avancer, se prolonger sur une autre, en parlant de quelque chose.
    • Cette poutre enjambe sur le mur du voisin.
  2. (En particulier) (Versification) Achever son sens sur le vers suivant, en parlant d’un vers.

PrononciationModifier

Voir aussiModifier

RéférencesModifier