Ouvrir le menu principal

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(Siècle à préciser) Du latin injungere → voir injonction.

Verbe Modifier

enjoindre \ɑ̃.ʒwɛ̃dʁ\ transitif 3e groupe (voir la conjugaison)

  1. Ordonner expressément.
    • Permettez-moi d’user de mon autorité de médecin, répondit Rébecca, pour vous enjoindre de garder le silence et d’éviter les réflexions émouvantes. — (Walter Scott, Ivanhoé, traduit de l’anglais par Alexandre Dumas, 1820)
    • (Absolument) Il ne demande pas, il enjoint !
    • L’Église enjoint aux fidèles l’observation du repos dominical. — (Arsène Darmesteter et Adolphe Hatzfeld, Dictionnaire général de la langue française, 1926)
    • - Dis-lui d’aller se faire estimer ailleurs ! enjoins-je au préposé. — (Frédéric Dard (San-Antonio), Tout le plaisir est pour moi, Fleuve Noir, 1959, page 15)

Note d’usage :

Une certaine liberté semble s’être instaurée à travers les siècles dans la phraséologie liée au verbe enjoindre. Ainsi trouvera-t-on assez fréquemment les formes ou variantes suivantes :
  • Le Gouvernement enjoint à son Ministre de reconsidérer son dossier.
  • Le Gouvernement enjoint son Ministre de reconsidérer son dossier.
  • Le Gouvernement enjoint son Ministre à reconsidérer son dossier.

De ces trois tournures, la première est la seule qui soit approuvée par les autorités normatives → voir joindre à.

SynonymesModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

RéférencesModifier