Voir aussi : enseigné

Français modifier

Étymologie modifier

(XIIe siècle) Du latin insignia (« marques distinctives ») dérivé de signum (« signe ») et doublet populaire de insigne ; voir enseigner.

Nom commun 1 modifier

Singulier Pluriel
enseigne enseignes
\ɑ̃.sɛɲ\
 
(1) L’enseigne d’une pharmacie suisse …
 
… et d’une boucherie.
 
(2) Reconstitution de l'aigle romaine.

enseigne \ɑ̃.sɛɲ\ féminin

  1. (Commerce) Signal, marque, tableau, figure, indication qu’un commerçant, un artisan, un aubergiste, etc., met à son magasin, à son atelier, à son établissement pour se promouvoir.
    • Cet événement est d’autant plus rare que cette maman tortue est venue pondre, la nuit, sur une plage « assez hostile », ultrafréquentée la journée, cernée par les réverbères et les enseignes lumineuses. — (journal 20 minutes, édition Paris-IDF, 31 août 2022, page 7)
    • C’était vrai ! L’auberge du Grand-Henri n’était plus ! Décrochée l’enseigne qui montrait aux passants la silhouette du Béarnais couronné de lauriers et vidant sa pinte avec une grimace de jubilation ! — (Michel Zévaco, Le Capitan, 1906, Arthème Fayard, collection « Le Livre populaire » no 31, 1907)
    • Sur la gauche est l’auberge du Veau qui tette, renommée pour ses pieds de mouton à la poulette, et que les gastronomes ne confondent point avec celle du coin de la rue Saint-Denis, à l’enseigne du Veau qui mange. — (Place du Grand Châtelet à Paris, dans Nouveau voyage pittoresque de la France, vol. 1, Ostervald l’aîné, Paris, 1817, (note de bas de page , non paginé))
  2. Raison sociale, nom de marque d’un commerce, d’un magasin ou d’un point-de-vente, logo.
    • A la fin des années 1960, mes parents ont ouvert leur première enseigne, la Brasserie catalane, à Lorient, où ils servaient de la paella et du couscous. — (Camille Labro, Entre Catalogne et Bretagne, la paella de ma mère, Le Monde. Mis en ligne le 4 janvier 2019)
    • Le capital-marque d’enseignes telles que McDonald’s, H & M, ou Walmart est de l’ordre de la cinquantaine de milliards de dollars.
  3. (Par métonymie) Chaîne de magasins correspondant à une enseigne.
    • Fondée en 1998 par Philippe Van Der Wees, membre par alliance de la famille Mulliez, l’enseigne ouvre son premier magasin à La Rochelle en 1998. — (Wikipédia, article « Cultura »)
    • – Pendant plus de trente ans, j’ai importé en Europe de la hi-fi de pointe, pour des grandes enseignes de luxe. C’est une commerce très lucratif – mais surtout merveilleusement ludique pour moi que tout gadget électronique passionne. — (Muriel Barbery, L’élégance du hérisson, 2006, collection Folio, page 347)
  4. (Militaire, Vexillologie) Drapeau ou signe accoutumé de ralliement.
    • Les enseignes romaines étaient des aigles.
    • Marcher, se ranger, combattre sous les enseignes de quelqu’un.
    • Ah ! non, il ne la voyait pas sa grand’mère, cette sale petite bourgeoise qui l’avait humilié et fait souffrir durant son enfance. Il la détestait de toute sa puissance de haine, mais plus qu’elle encore, il haïssait la société présente, pleine de préjugés, qui faisait souffrir les enfants de la prétendue faute de leur mère. Et mes yeux s’arrêtaient à sa cravate où brillaient la faucille et le marteau : l’enseigne des soviets. — (Madeleine Pelletier, « L’Enfant (Histoire vraie) », II, Œuvres diverses, 1933, page 20)
  5. (Vieilli) Dans l’ancienne infanterie française, la charge de celui qui portait le drapeau.
    • Son fils obtint une enseigne.
  6. (Cartes à jouer) Symbole d’une série dans les cartes à jouer.
    • Cœur, pique, carreau et trèfle sont les enseignes françaises.
  7. (Vieilli) (Droit) Informations, renseignements.
    • Ils lui dirent cependant qu’ils s’informeroient soigneusement de ce que nous étions devenus, et que, suivant les enseignes qu’il leur avoit donnés de nous, ils feroient leur possible pour nous découvrir et le venger. — (Apulée, Les métamorphoses, ou l’âne d’or, livre IX, page 245)

Dérivés modifier

Vocabulaire apparenté par le sens modifier

  •   enseigne figure dans le recueil de vocabulaire en français ayant pour thème : boutique.

Traductions modifier

Traductions à trier modifier

Nom commun 2 modifier

Singulier Pluriel
Masculin
et féminin
enseigne enseignes
\ɑ̃.sɛɲ\

enseigne \ɑ̃.sɛɲ\ masculin et féminin identiques

  1. (Militaire) Celui, celle qui avait la charge de porter le drapeau, porte-enseigne.
    • Un enseigne aux gardes monta le premier sur la brèche.

Dérivés modifier

Traductions modifier

Forme de verbe modifier

Voir la conjugaison du verbe enseigner
Indicatif Présent j’enseigne
il/elle/on enseigne
Imparfait
Passé simple
Futur simple
Subjonctif Présent que j’enseigne
qu’il/elle/on enseigne
Imparfait
Impératif Présent (2e personne du singulier)
enseigne

enseigne \ɑ̃.sɛɲ\

  1. Première personne du singulier du présent de l’indicatif de enseigner.
  2. Troisième personne du singulier du présent de l’indicatif de enseigner.
    • Clara Danchin enseigne actuellement au conservatoire de Toulouse, et Katia Darisio à celui de Montélimar. — (journal Le Télégramme, édition Morlaix, 3 août 2022, pages locales, page 6)
  3. Première personne du singulier du présent du subjonctif de enseigner.
  4. Troisième personne du singulier du présent du subjonctif de enseigner.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif présent de enseigner.

Prononciation modifier


Homophones modifier

Paronymes modifier

Anagrammes modifier

Modifier la liste d’anagrammes

Voir aussi modifier

Enseignes en français
       
cœur carreau trèfle pique
       
cœur grelot gland feuille
       
rose grelot gland bouclier
       
coupe denier bâton épée

Références modifier

Ancien français modifier

Étymologie modifier

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Nom commun modifier

enseigne *\Prononciation ?\ féminin

  1. Enseigne.
    • N’i a bataille ne crenel
      Ou n’ait enseigne o penoncel
      — (Le Roman de Troie, édition de Constans, tome I, page 408, c. 1165)

Dérivés dans d’autres langues modifier

Références modifier