enterrement

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

De enterrer, avec le suffixe -ment.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
enterrement enterrements
\ɑ̃.tɛʁ.mɑ̃\

enterrement \ɑ̃.tɛʁ.mɑ̃\ masculin

 
L’Enterrement d’un enfant
  1. Cérémonies qu’on observe pour porter et mettre un corps en terre.
    • A mon enterrement je ne veux que des morts
      Des rossignols sans voix des chagrins littéraires
      Des peintres sans couleurs des acteurs sans décor
      Des silences sans bruits des soleils sans lumière.
      — (Léo Ferré, A mon enterrement, 1971)
    • Les tolba sont tenus d'honorer toute invitation émanant d'un membre de la communauté. Ils assistent généralement aux mariages, aux fêtes organisées à l'occasion des circoncisions, des baptêmes et des enterrements. — (Ali Amahan, Mutations sociales dans le Haut Atlas : les Ghoujdama, Paris : Éditions de la MSH & Rabat : Éditions La Porte, 1998, page 76)
    • Je m’en vais le premier, voilà tout, et je trouve ma consolation dans cette idée que je n’irai pas à votre enterrement, ce qui m’aurait fait de la peine. — (Marcel Pagnol, César, 1936)
  2. (Par extension) Convoi funèbre.
    • Il y a un trafic de passants, de fêtes, de ces enterrements arabes glapissants qui trottent comme des champions de marche. — (Paul Nizan, Aden Arabie, chap. IX, Rieder, 1932 ; Maspéro, 1960)
    • L’enterrement de mon père fut suivi de tout le village suivant la coutume et il y vint des gens des environs, à des lieues à la ronde. — (Jean Rogissart, Hurtebise aux griottes, L’Amitié par le livre, Blainville-sur-Mer, 1954, p. 30)
  3. (Figuré) Absence de bonne fin d'un projet, d'une promesse.
    • L’enterrement d’un projet.

DérivésModifier

Vocabulaire apparenté par le sensModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

Voir aussiModifier

RéférencesModifier