Français modifier

Étymologie modifier

(Date à préciser) De tière, avec le préfixe en-.

Verbe modifier

entiérer \ɑ̃.tje.ʁe\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. (Normandie) Attacher (une bête) à un tière (piquet métallique et chaîne).
    • À l’autre extrémité de la chaîne est adapté un bâton d’un bois léger et c’est à ce bâton qu’on attache, par une corde nouée très-court le licol des bêtes qu’on veut entiérer. — (Paul Eugène Robin, Auguste Le Prévost, Antoine-Francois Passy, Ernest Poret Blosseville, Dictionnaire du patois normand dans le département de l’Eure, 1879)
    • Plus près de la croix se rencontrent de très solides fondations, « où on n’a jamais pu entiérer le bétail, car le fer ne peut y tenir. Ce doit être, concluait-on, une ancienne chapelle ». — (Commission des antiquités du département de la Seine-Inférieure, Rouen, 1907)
    • Et Gouy s’en prit à eux d’avoir abîmé son cheval, dont les naseaux saignaient. Il grommelait tout bas :
      — Sacrés gens de malheur ! j’allais l’entiérer quand ils sont venus.
      Les deux bonshommes se retirèrent en haussant les épaules.
      — (Gustave Flaubert, Bouvard et Pécuchet, chapitre X, 1910)

Traductions modifier

Prononciation modifier

Anagrammes modifier

Modifier la liste d’anagrammes

Gallo modifier

Étymologie modifier

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Verbe modifier

entiérer \Prononciation ?\ 1er groupe (voir la conjugaison) (graphie inconnue)

  1. (Élevage) Entraver une vache, en attachant une chaîne entre sa corne et une patte, pour l'empêcher de courir.

Références modifier