entraîneur

Voir aussi : entraineur

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(1828) De entraîner avec le suffixe substantivant -eur.

Adjectif Modifier

Singulier Pluriel
Masculin entraîneur
\ɑ̃.tʁɛ.nœʁ\

entraîneurs
\ɑ̃.tʁɛ.nœʁ\
Féminin entraîneuse
\ɑ̃.tʁɛ.nøz\
entraîneuses
\ɑ̃.tʁɛ.nøz\

entraîneur \ɑ̃.tʁɛ.nœʁ\ (orthographe traditionnelle)

  1. Qui entraîne.
    • Les deux cylindres entraîneurs sont cannelés, le cylindre supérieur est maintenu par deux torts ressorts qui peuvent se soulever. — (Bulletin de la Société des agriculteurs de France, 1895)

Variantes orthographiquesModifier

Nom commun 1 Modifier

Singulier Pluriel
entraîneur entraîneurs
\ɑ̃.tʁɛ.nœʁ\

entraîneur \ɑ̃.tʁɛ.nœʁ\ (orthographe traditionnelle) masculin (pour une femme on peut dire : entraîneure, entraîneuse)

  1. Personne qui entraîne (en particulier un cheval).
    • Ceux qui soignent des chevaux de course sont appelés entraîneurs ou grooms d'entraînement. — (John Stewart, Économie de l'écurie, 1859)
    • William avait une passion, commune à beaucoup de gens de service : les courses. Il connaissait tous les jockeys, tous les entraîneurs, tous les bookmakers. — (Mirbeau, Le Journal d'une femme de chambre, 1900)
  2. (Sport) Personne chargée de la préparation physique, technique, tactique et mentale d’un sportif, d’un groupe de sportifs ou d’une équipe.
    • Le directeur sportif s’était réjoui de découvrir en Kimball un joueur de lacrosse prêt à entraîner l’équipe. Il était rapidement devenu l’entraîneur en chef de l’équipe féminine. — (Mary Higgins Clark, Dernière Danse, traduit de l'anglais (États-Unis) par Anne Damour, Éditions Albin Michel, 2018, chap. 23)
  3. Homme dont le rôle est de pousser les clients à boire ou à danser, souvent employé dans les bars ou les discothèques.
    • Une autre chose à savoir est qu’il vaut mieux éviter les bars devant lesquels de gentils rabatteurs tentent de vous faire entrer. Que les rabatteurs soient étrangers (africains majoritairement) ou qu’ils soient japonais (dans le plus pur style shimpila), ça sent l’arnaque. Bien souvent, ces bars sont remplis d’hôtesses (hommes ou femmes) qui ne sont en réalité que des entraîneurs et entraîneuses. — (Risa Iwamoto et Jean-Paul Porret, Vivre le Japon, Le Guide pratique de la vie au Japon, 2e édition, Lille, Hikari Éditions, 2017).

Variantes orthographiquesModifier

SynonymesModifier

DérivésModifier

TraductionsModifier

Nom commun 2Modifier

Singulier Pluriel
entraîneur entraîneurs
\ɑ̃.tʁɛ.nœʁ\

entraîneur \ɑ̃.tʁɛ.nœʁ\ masculin

  1. (Chimie) Substance qui permet d’extraire d’un mélange une espèce chimique, présente le plus souvent à l’état de traces, en assurant son transport au cours d’un processus physique ou chimique de séparation.

TraductionsModifier

PrononciationModifier

Voir aussiModifier

RéférencesModifier