Voir aussi : entr’acte

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

De acte, avec le préfixe entre-.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
entracte entractes
\ɑ̃.tʁakt\

entracte \ɑ̃.tʁakt\ masculin

  1. Intervalle qui, dans la représentation d’une pièce de théâtre, sépare un acte d’un autre.
    • Cette fois, un signe de madame Danglars indiqua clairement à Albert que la baronne désirait avoir sa visite dans l’entracte suivant. — (Alexandre Dumas, Le Comte de Monte-Cristo, édition de Lévy (1889), chapitre 53)
    • Une sonnette grêle informait les spectateurs que l’entracte s’achevait. — (Pierre Souvestre et Marcel Allain, Fantômas, L’Agent secret, 1911, Éditions Robert Laffont, Bouquins, tome 1, page 1077)
    • Il y a plusieurs événements que l’on suppose s’être passés pendant les entractes.
    • (Figuré)Les entractes d’une vie politique, d’une vie publique.
  2. (Par extension) Intervalle qui sépare les diverses parties d’un concert, d’un spectacle quelconque.
  3. Petit spectacle qui ne fait pas partie de la pièce principale et qui se donne entre les actes.
    • Il y avait des danses pour entractes.
    • Le premier entracte était une noce de village.

Variantes orthographiquesModifier

SynonymesModifier

Spectacle intermédiaire

TraductionsModifier

PrononciationModifier

AnagrammesModifier

Voir aussiModifier

  • entracte sur l’encyclopédie Wikipédia  

RéférencesModifier

AnglaisModifier

ÉtymologieModifier

Le mot entracte a été utilisé pour la première fois au théâtre, pour désigner la pause entre deux actes. L’entracte servait notamment à remplacer les bougies consumées des chandeliers par des neuves.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
entracte
\ɒnˈtrækt\
entractes
\ɒnˈtrækts\

entracte \ɒnˈtrækt\

  1. Entracte.

Variantes orthographiquesModifier

SynonymesModifier