entre parenthèses

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

 Composé de entre et de parenthèse.

Locution adverbiale Modifier

entre parenthèses \ɑ̃.tʁə pa.ʁɑ̃.tɛz\

  1. En passant, même si ce qu’on dit ainsi n’est pas en rapport direct avec le sujet ou est sans grande importance.
    • Entre parenthèses on assure que j’ai lâché ignominieusement ma femme pour aller vivre aux crochets d’une roulure. — (Victor Méric, Les Compagnons de l’Escopette, Éditions de l’Épi, Paris, 1930, page 207)
    • A signaler, entre parenthèses, une grosse grenouille en terre cuite revêtue d’un engobe blanc, symbole de « notre mère la terre ». — (Journal de la Société des américanistes de Paris, 1922)
  2. En ayant la volonté d’oublier ce dont on parle.
    • Malgré les presque cinquante ans qui nous séparent maintenant du début de notre exode, j’ai le sentiment que tout ce que nous avons vécu depuis est entre parenthèses. — (Jean-Yves Molinas, D’une rive à l’autre, 2011)
    • La mise entre parenthèses du symptôme et donc le non-souci de la guérison doivent donc être interprétés comme une manière de faire entrer en action celui qui veut améliorer son sort ou comme une façon de lui dire que le principe du changement est en lui et que l’on ne peut vouloir à sa place. — (François Roustang, La Fin de la plainte, 2000)

SynonymesModifier

en passant

TraductionsModifier