entrouïr

Voir aussi : entr’ouïr

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

 Dérivé de ouïr avec le préfixe entre-.

Verbe Modifier

entrouïr \ɑ̃.tʁwiʁ\ transitif 3e groupe, défectif (voir la conjugaison)

  1. (Vieilli) Entendre, ouïr imparfaitement.
    • Or le voilà qui tourmente sa vie,
      Qui va, qui vient, qui court, qui perd ses pas :
      Point de fenêtre et point de jalousie
      Ne lui permet d’entrevoir les appas,
      Ni d’entrouïr la voix de sa Maîtresse.
      — (Jean de La Fontaine, Contes et nouvelles en vers : Le Maginfique, 1685)
    • […] : et après il entrouït un son de voix qui procédoit du plus profond de la caverne : car c’étoit Théagène et Gnémon qui devisoient encore ensemble. — (Héliodore d’Émèse traduit par Amyot, Histoire éthiopique ou les amours de Théagène et Chariclée, 1822)

Apparentés étymologiquesModifier

VariantesModifier

entr’ouïr

TraductionsModifier

PrononciationModifier

AnagrammesModifier

RéférencesModifier

  • M. A. Peigné, Nouveau Dictionnaire de poche de la langue française, Chabert, Paris, 1834