Ouvrir le menu principal

LatinModifier

ÉtymologieModifier

Du grec ancien ἐρείκη, ereíkê.

Nom commun Modifier

Cas Singulier Pluriel
Nominatif erice ericae
Vocatif erice ericae
Accusatif ericen ericas
Génitif erices ericarum
Datif ericae ericis
Ablatif erice ericis

erīce \Prononciation ?\ féminin

  1. (Botanique) Bruyère.
    • Tertium genus mellis minime probatum silvestre, quod ericaceum vocant. convehitur post primos autumni imbres, cum erice sola floret in silvis, ob id harenoso simile. gignit id maxime arcturi exortus ex a. d. pr. id. Septembres. quidam aestivam mellationem ad arcturi exortum proferunt, quoniam ad aequinoctium autumni ab eo supersint dies XIIII, et ab aequinoctio ad vergiliarum occasum diebus XXXXVIII plurima sit erice. — (Pline l'Ancien, Naturalis Historia)
      La troisième espèce de miel, la moins estimée, est le miel sauvage; on l'appelle miel de bruyère. Les abeilles le recueillent après les premières pluies d'automne, lorsque la bruyère seule fleurit dans les forêts ; aussi a-t-il l'aspect sablonneux. Il se produit principalement après le lever d'Arcturus, à partir de la veille des ides de septembre (19 septembre). Quelques-uns retardent la récolte d'été jusqu'au lever d'Arcturus, parce que de là jusqu'à î'équinoxe d'automne il reste quatorze jours, et que de l'équinoxe au coucher des Pléiades, pendant quarante-huit jours, la bruyère est le plus abondante. — (traduction)

DérivésModifier

RéférencesModifier