escobarderie

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

 Dérivé de escobarder avec le suffixe -erie, du jésuite et casuiste espagnol Antonio Escobar y Mendoza (1589-1669).

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
escobarderie escobarderies
\ɛs.kɔ.baʁ.də.ʁi\

escobarderie \ɛs.kɔ.baʁ.də.ʁi\ féminin

  1. (Vieilli) (Familier) Subterfuge, action ou parole équivoque, simulation ou dissimulation adroite destinée à tromper sans mentir précisément.
    • La dernière réédition de ce livre date de 2006 : espérons qu’il ne faudra pas attendre encore 33 ans pour en voir enfin paraître une réédition critique, dotée d’une préface cessant de cautionner ce qui, au départ, n’était que naïveté, mais qui, maintenant que la vérité est connue, ne saurait être répété sans devenir une escobarderie majeure. — (Jean-Loïc Le Quellec, Lhote et le lootori : le retour!, 2006)
    • L’homme au riche parcours a-t-il mesuré le risque qu’il y a à donner des démocrates algériens l’image classique et haïssable de l’escobarderie politique ? — (Chronique revisitée : L’éloge du strapontin - Alger 2007)
    • Les africains, comme les indiens d’Amérique survivants et victimes des épopées conquistadoriennes et l’ère ensanglantée des colonisations connaissent bien cette criminelle escobarderie occidentale. — (Les cloches du changement sont-elles audibles pour tous? - Forum Réalisance 2007)

SynonymesModifier

TraductionsModifier

RéférencesModifier