espacement

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

 Dérivé de espacer avec le suffixe -ment.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
espacement espacements
\ɛs.pas.mɑ̃\

espacement \ɛs.pas.mɑ̃\ masculin

  1. Action d’espacer ou résultat de cette action.
    • L’espacement des poteaux, des solives, des colonnes, des bâtiments.
    • En définitive, les comportements des couples en matière d’espacement des naissances varient encore relativement peu, et les signes de grands changements ne sont guère évidents dans la majorité des populations. — (Dominique Tabutin, ‎Eliwo Akoto, Population et société en Afrique au sud du Sahara, 1998)
    • Les bougies comportant deux électrodes séparées par un espacement de 0,5 à 1 mm environ ; l'étincelle jaillit entre les électrodes pour une tension de 12 000 à 40000 V. — (Jean-Claude Guibet, Carburants et moteurs, tome 1, Éditions Technip, 1997, p. 136)
    • Ainsi l’espacement des dipôles fixe le nombre de lobes de réseau réels. Le choix de la distance entre éléments est en général tel qu'il n'existe qu'un lobe principal. — (Odile Picon & coll., Les antennes: Théorie, conception et applications, Paris : chez Dunod, 2009, page 108)
  2. (Cartographie) Distance entre les axes de deux caractères consécutifs, mesurée parallèlement à la ligne de base[1].

DérivésModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

Voir aussiModifier

RéférencesModifier

  1. « Glossaire de cartographie », dans le Bulletin du Comité français de cartographie, mars-juin 1990, nos 123-124, Paris (2e édition), ouvrage placé sous licence CC BY-SA 4.0 et intégré au Wiktionnaire grâce à un don du Comité français de cartographie.