espingole

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(Siècle à préciser) Du vieux-francique *springan (« sauter »).
Altération de espringale (XIIIe siècle), qui désigne une machine de guerre puis une pièce d’artillerie de petit calibre.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
espingole espingoles
\ɛs.pɛ̃.ɡɔl\
 
Un tromblon anglais à silex

espingole \ɛs.pɛ̃.ɡɔl\ féminin

  1. Gros fusil, court, dont le canon était évasé et que l’on chargeait avec des grains de plomb, des cailloux, des morceaux de verre, etc.
    • À peine avait-il ouvert la porte qu’un coup d’espingole met le feu à sa chemise et lui envoie une douzaine de balles dans la poitrine. — (Prosper Mérimée, Lettres d’Espagne, 1832, réédition Éditions Complexe, 1989, page 61)
    • Avez-vous entendu ce coup d'espingole qu'on a lâché là-haut parmi les broussailles? — (Aloysius Bertrand, Gaspard de la nuit, 1842)
    • Les carabines qui défendaient cette redoute, parmi lesquelles il y avait quelques espingoles, envoyaient des miettes de faïence, des osselets, des boutons d'habits, jusqu'à des roulettes de tables de nuit, projectiles dangereux à cause du cuivre. — (Victor Hugo, Les Misérables, 1862)
    • Le soir, les artilleurs faisaient cuire leur ratio de raves à l’eau sur le bronze des espingoles et des canons, rougi tant ils avaient tiré pendant la journée. — (Italo Calvino, Le Vicomte pourfendu, 1951 ; traduit de l’italien par Juliette Bertrand (1955), traduction revue par Mario Fusco, 2001, page 14)

SynonymesModifier

Vocabulaire apparenté par le sensModifier

  •   espingole figure dans le recueil de vocabulaire en français ayant pour thème : arme.

TraductionsModifier

HyperonymesModifier

PrononciationModifier

Voir aussiModifier

  • espingole sur l’encyclopédie Wikipédia  

RéférencesModifier