espionner

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

 Dérivé de espion avec le suffixe -er.

Verbe Modifier

espionner transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. (Renseignement) Observer, surveiller sournoisement quelqu’un dans ses actions, dans ses discours pour en faire un rapport.
    • Plusieurs dispositifs expérimentaux ont été proposés pour la cryptographie quantique, qui n'est pas une nouvelle façon de crypter un message, mais permet de s'assurer que la transmission d'une clé secrète n’a pas été espionnée. — (Michel Le Bellac, Le Monde quantique, Les Ulis : EDP Sciences, 2010, page 43)
    • (Absolument) Il ne fait qu’espionner.
  2. (Par hyperbole) Épier ; guetter ; surveiller.
    • S’il ne les espionnait pas, c’est eux bientôt qui se mettraient à sa recherche. — (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, page 356 de l’édition de 1921)

Apparentés étymologiquesModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

ParonymesModifier

RéférencesModifier