Ouvrir le menu principal

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Composé de esprit et de critique.
Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Locution nominale 1 Modifier

Singulier Pluriel
esprit critique esprits critiques
\ɛs.pʁi kʁi.tik\

esprit critique \ɛs.pʁi kʁi.tik\ masculin

  1. Comportement intellectuel qui n'accepte aucune assertion pour vérité.
    • Et allez-y sans esprit critique, avec un parti pris de bonne humeur, d'urbanité et de sympathie communiquante. — (Ludovic Naudeau, La France se regarde : le Problème de la natalité, Librairie Hachette, Paris, 1931)
    • L’esprit critique est le principe de tout progrès, car il n’est, sous une forme plus vive, que l’esprit d’examen. Il est donc d’un grand secours à la science. — (Girard de Vasson, Testament holographe, dans Revue critique de législation et de jurisprudence, V.16, 1860, page 244)
    • L’esprit critique est une façon de négocier intellectuellement avec le monde. Exercer son esprit critique, c’est apprendre d’abord à se méfier de ses intuitions. — (Gérald Bronner , Marine Miller, « Gérald Bronner : « L’esprit critique peut s’enseigner et s’apprendre en tant que tel » », Le Monde. Mis en ligne le 11 juin 2019)

TraductionsModifier

Locution nominale 2Modifier

Singulier Pluriel
esprit critique esprits critiques
\ɛs.pʁi kʁi.tik\

esprit critique \ɛs.pʁi kʁi.tik\ masculin et féminin identiques

  1. Individu doté d'un tel comportement intellectuel.
    • Contrairement aux complotistes, Posner a la bonne méthode d'investigation, la méthode zététique, chère aux esprits critiques éclairés tels qu'Henri Broch en France, ou James Randi aux États-Unis. — (François Carlier, Elm Street. L'assassinat de Kennedy expliqué, Éditions Publibook, 2012, page 344)

PrononciationModifier

Voir aussiModifier