FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Du latin exsucare (« extraire le suc »).

Verbe Modifier

essuyer \ɛ.sɥi.je\ ou \e.sɥi.je\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Sécher en frottant avec un objet absorbant.
    • Elle s’est éclipsée ; elle est revenue, tiède et savonneuse ; puis, toute fraîche, la figure rosissante, essuyant des gouttelettes d’eau. — (Henri Barbusse, L’Enfer, Éditions Albin Michel, Paris, 1908)
    • Les deux travailleurs essuyèrent leurs visages trempés, réendossèrent leurs tuniques, bouclèrent leurs ceinturons, […]. — (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, page 357 de l’édition de 1921)
    • Au fond de la pièce, le barman mélomane refait le plein de son distributeur de cacahuètes et essuie une dernière fois le comptoir, après avoir ravitaillé le présentoir d’œufs durs. — (Michel Bernascolle , Les rapegons de Sainte-Victoire, Éditions Cheminements, 2006, page 177)
    • Oui, comment quelqu’un a-t-il pu entrer ici et en ressortir, répéta le vieil humme en s’essuyant le front du revers de sa manche. — (John Dickson Carr, La Chambre ardente, traduction de Maurice-Bernard Endrèbe, 1962, chapitre VI)
    • J'essayais de me frayer un passage entre les faroteurs qui se trémoussaient en s’essuyant le front avec des billets de dix mille francs CFA. — (Nathalie Etoké, Je vois du soleil dans tes yeux, Presses de l'UCAC, 2008, p. 43)
  2. (Par analogie) Sécher en parlant du vent, du soleil, etc.
    • Le vent, le soleil essuie les chemins, essuie la terre qui a été trempée par la pluie. [1]
  3. Enlever la poussière ou la saleté en frottant.
  4. (Figuré) Devoir supporter, éprouver, subir.
    • Puisque j'ai essuyé, dit-il, un si cruel caprice d'une fille élevée à la cour, il faut que j'épouse une citoyenne. — (Voltaire, Zadig ou la Destinée, I. Le borgne, 1748)
    • On sait qu'il a essuyé bien d'autres aventures qui ont été fidèlement écrites. — (Voltaire, Zadig ou la Destinée, XXI. Les yeux bleus, 1748)
    • Nous essuyâmes un grain de quelques heures qui me donna une idée d’une tempête sur mer. — (François-Xavier Garneau, Voyage en Angleterre et en France dans les années 1831, 1832 et 1833, 1855)
    • Essuyer le feu nourri de l’adversaire.
    • Essuyer de lourdes pertes.
    • Essuyer des affronts, des outrages.

SynonymesModifier

sécher en frottant avec un objet absorbant.
enlever la poussière ou la saleté en frottant.
devoir supporter, éprouver, subir.

AntonymesModifier

sécher en frottant avec un objet absorbant.
enlever la poussière ou la saleté en frottant.

DérivésModifier

Vocabulaire apparenté par le sensModifier

  •   essuyer figure dans le recueil de vocabulaire en français ayant pour thème : bateau.

TraductionsModifier

Traductions à trierModifier

PrononciationModifier

RéférencesModifier