Voir aussi : estância

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(Date à préciser) De l’espagnol estancia.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
estancia estancias
\ɛs.tɑ̃n.sja\
ou \ɛs.tɑ̃.sja\

estancia \ɛs.tɑ̃n.sja\ ou \ɛs.tɑ̃.sja\ féminin

  1. Vaste exploitation agricole d’Amérique du Sud.
    • Le sol un peu salin qui s’étend au pied des montagnes convient admirablement aux troupeaux et produit un fourrage excellent. On le choisit donc de préférence pour l’établissement des estancias. — (Jules Verne, Les Enfants du capitaine Grant, 1846)
    • Mon cher ami, j’ai l’honneur de vous annoncer qu’avant même d’avoir vu votre fille, je l’adopte et vous fais majordome d’une de mes estancias ! — (Jules Supervielle, Le Voleur d’enfants, 1926, p. 56)
    • Ces gens prenaient part à la conversation, comme on fait dans les estancias, d’une voix lente, sans inflexions, et espacées, qui eût révélé même à des aveugles les immenses plaines de l’Amérique. — (Jules Supervielle, Le voleur d’enfants, Gallimard, 1926, collection Folio, page 75.)
    • Un homme très grand et corpulent, chevelure rebelle et barbe blanche, qui après avoir été peón d’estancia, châtreur de moutons, contremaître, puis marin sur le bateau-école Baquenado et enfin baleinier, a fait une pause dans ses courses sur les mers australes pour devenir le plus grand écrivain du Chili. — (Luis Sepúlveda, Le Monde du bout du monde, 1989 ; traduit de l’espagnol du Chili par François Maspero, 1993, p. 69)

Vocabulaire apparenté par le sensModifier

TraductionsModifier

Voir aussiModifier

  • estancia sur l’encyclopédie Wikipédia  

EspagnolModifier

ÉtymologieModifier

Du latin stantia, le sens de « stance » est le calque de l’italien stanza de même origine.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
estancia
\es'tan.θja\
estancias
\es'tan.θjas\

estancia \esˈtan.θja\ féminin

  1. Ferme, ranch.
  2. Séjour, salle.
  3. Strophe, stance.
  4. Estancia.