esthétique

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(1753) Du grec ancien αἰσθητικός, aisthêtikós (« qui perçoit par les sens, perceptible »).

Adjectif Modifier

Singulier Pluriel
Masculin
et féminin
esthétique esthétiques
\ɛs.te.tik\

esthétique \ɛs.te.tik\ masculin et féminin identiques

  1. Relatif au sentiment du beau.
    • La stylique ou design est la valorisation esthétique d'un produit. Elle allie fonctionnalité et beauté. C'est un aspect fondamental lors de la mise en marché du produit. — (Ventes et productions touristiques, BTS Ventes et productions touristiques, 2e année, p.16, Éditions Bréal, 2003)
    • L'analyse plus approfondie de la notion de distance esthétique permet de revenir sur le rôle primordial du suspense et de l'angoisse dans le processus narratif d'un récit. — (Martine Roberge, L'art de faire peur: des récits légendaires aux films d'horreur, page 178, Presses de l'Université Laval, 2004)
  2. (En particulier) Qualifie le sentiment particulier produit par le beau.
    • Émotion esthétique.
  3. (Par extension) Qui a un certain caractère de beauté.
    • Attitudes, gestes esthétiques.

Variantes orthographiquesModifier

SynonymesModifier

AntonymesModifier

DérivésModifier

TraductionsModifier

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
esthétique esthétiques
\ɛs.te.tik\

esthétique \ɛs.te.tik\ féminin

  1. Science s’intéressant aux règles du beau dans la nature ou dans l’art.
    • Quelle est la place de l’esthétique dans l’art ?
    • Le rendu donnait un style wagnérien ([…]), spectacle fait de quelques passes immédiatement verticales, de nuques longues et de moustaches guerrières donnant aux courses époumonées une indéniable esthétique télévisuelle. — (Thibaud Leplat, Football à la française, Solar Éditions, 2016)

Variantes orthographiquesModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

RéférencesModifier

Voir aussiModifier