estudiantin

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(1899) De l’espagnol estudiantino[1].

Adjectif Modifier

Singulier Pluriel
Masculin estudiantin
\ɛs.ty.djɑ̃.tɛ̃\
estudiantins
\ɛs.ty.djɑ̃.tɛ̃\
Féminin estudiantine
\ɛs.ty.djɑ̃.tin\
estudiantines
\ɛs.ty.djɑ̃.tin\

estudiantin \ɛs.ty.djɑ̃.tɛ̃\

 
Un rassemblement estudiantin.
  1. (Vieilli) Relatif aux étudiants, à leur vie.
    • Mihály était fasciné par cette simplicité et ce laisser-aller estudiantin. Voici un homme qui a réussit l’impossible, pensa-t-il avec envie, pendant que Waldheim engloutissait le jambon cru tout en discourant. — (Antal Szerb, Le voyageur et le clair de Lune, 1937, page 173, édition Viviane Hamy, traduction par Charles Zaremba et Natalia Zaremba-Huszvai)
    • Je sortais du restaurant, après avoir fumé une cigarette, je voyais un petit rassemblement estudiantin où le débat semblait être chaud et mouvementé. — (Hamid Touali, Amnay le Berbère ou l’identité clandestine, 2016)
    • Ici, je voudrais me concentrer sur ce que les étudiants apprennent réellement dans ces jobs factices imposés — des leçons qu’ils ne tireraient pas d’activités ou de passe-temps estudiantins plus traditionnels, comme réviser ses examens ou organiser des fêtes. — (David Graeber, traduit par Élise Roy, Bullshit jobs, Les liens qui libèrent, 2018, ISBN 979-10-209-0633-5)
    • Pourtant la bouffée de révolte estudiantine du printemps 2012 nous a rappelé que les mouvement populaires sont imprévisibles. — (Gérald Baril, Si près, si loin, les oies blanches, Montréal, XYZ, 2020, p. 317)

NotesModifier

Le mot sort petit à petit de l’usage en France mais reste encore vivace en Belgique. Au Québec, il est utilisé de manière plaisante ou littéraire, à la manière d'un archaïsme.

SynonymesModifier

DérivésModifier

TraductionsModifier

RéférencesModifier

  •   Le Petit Robert Dictionnaire alphabétique et analogique de la langue française, page 922, 2001