ethnocratie

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

 Composé de ethno- et de -cratie.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
ethnocratie ethnocraties
\ɛt.nɔ.kʁa.si\

ethnocratie \ɛt.nɔ.kʁa.si\ féminin

  1. (Politique) (Généralement péjoratif) Forme de gouvernement où le pouvoir est possédé par un groupe ethnique particulier, au détriment des autres. Note : Ce terme est le plus souvent utilisé pour désigner l'État d'Israël, mais il est aussi parfois utilisé dans d'autres contextes.
    • L'avenir du sionisme libéral paraît donc très incertain. La domination que les Juifs exercent sur cette société relèverait d'une « ethnocratie » alors que, selon la Déclaration d'indépendance qui a donné naissance au pays en 1948, la nation est définie comme civique et inclusive. — (Gérard Bouchard, Les nations savent-elles encore rêver?, Boréal, 2019, p. 342)
    • Cette dérogation profonde au principe sur lequel se fonde la démocratie moderne, et le maintien d’une ethnocratie sans frontières pratiquant une sévère discrimination à l’encontre d’une partie de ses citoyens, continuent de trouver leur justification dans le mythe de la nation éternelle, reconstituée pour se rassembler, un jour, sur la « terre de ses ancêtres ». — (Shlomo Sand, Comment le peuple juif fut inventé, éd. Champs, 2010, p. 55).
    • Il faut dire que le père Trudeau, depuis les années 1950, était convaincu du caractère intrinsèquement antidémocratique du nationalisme québécois, qui entretiendrait le rêve d’une ethnocratie autoritaire. — (Mathieu Bock-Côté, « Justin Trudeau, insulteur multirécidiviste », Le Journal de Montréal, 7 décembre 2015)

TraductionsModifier