Ouvrir le menu principal

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(1838) De exceptionnelle et du suffixe -ment.

Adverbe Modifier

Invariable
exceptionnellement
\ɛk.sɛp.sjɔ.nɛl.mɑ̃\

exceptionnellement \ɛk.sɛp.sjɔ.nɛl.mɑ̃\ invariable

  1. D’une manière exceptionnelle.
    • Je l'ai déjà indiqué; un cyclothymique est soigné d'habitude par son médecin habituel; plus rarement il va consulter un médecin neurologique, et ce n'est qu’exceptionnellement qu'il s'adresse à un psychiatre. — (Armand Marie, Traité international de psychologie pathologique, Alcan, 1911, vol.2, page 721)
    • Tous deux conclurent que Rockall est constitué par une roche spéciale exceptionnellement sodique presque dépourvue de chaux et de potasse. — (Jean-Baptiste Charcot, Dans la mer du Groenland, 1928)
    • Il discernait qu’il avait affaire à un personnage exceptionnellement distrait, mais il n’était pas responsable d’une pareille balourdise chez cet hurluberlu qui visait à l’élégance. — (Francis Carco, L’Homme de minuit, Éditions Albin Michel, Paris, 1938)
    • La germination de ces plantes exotiques dépend en effet d’un certain nombre de facteurs, les uns connus […] les autres impondérables. Ces conditions n’étant réalisées qu’exceptionnellement, ainsi s’explique la fugacité de la plupart des espèces introduites. — (Gustave Malcuit, Contributions à l’étude phytosociologique des Vosges méridionales saônoises : les associations végétales de la vallée de la Lanterne, thèse de doctorat, Société d’édition du Nord, 1929, p. 185)
    • On en sort le plus souvent avec de gros pains d'un kilo ou des miches qu'on conserve. Pour nous, le luxe c'était la baguette ou la ficelle qu'on achetait exceptionnellement et qu'on ne trouvait pas d'ailleurs tout les jours, […]. — (Jacqueline Roux, Jhroe, Société des Écrivains, 2008, page 97)

SynonymesModifier

Apparentés étymologiquesModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

RéférencesModifier