expectorer

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Du latin expectorare, « chasser du coeur », composé du préfixe ex- et de pectus, « poitrine, cœur ».

Verbe Modifier

expectorer \ɛk.spɛk.tɔ.ʁe\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. (Médecine) Chasser, expulser par des crachats, les mucosités et autres matières attachées aux parois des bronches et des alvéoles pulmonaires.
    • Expectorer des glaires.
    • Elle a beaucoup dormi ; de temps en temps elle aspirait quelques gouttes d’eau à travers la pipette ; elle crachait, dans des serviettes en papier que la garde pressait contre sa bouche. Le soir, elle s’est mise à tousser ; mademoiselle Laurent, venue prendre de ses nouvelles, l’a redressée, l’a massée, l’a aidée à expectorer. — (Simone de Beauvoir, Une mort très douce, Gallimard, 1964, Le Livre de Poche, page 66)
  2. (Figuré)
    • Ils pensèrent l’un et l’autre qu’ils allaient se réveiller.
      Bénin bâilla, fit « euhh ! », plus fort qu’un veau. Il lui sembla qu’il expectorait le sommeil.
      — (Jules Romains, Les Copains, 1922, réédition Le Livre de Poche, page 86)

DérivésModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

RéférencesModifier