Voir aussi : expres

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(Date à préciser) De l’adverbe latin expresse, issu de l'adjectif participial expressus.

Adjectif Modifier

Singulier Pluriel
Masculin exprès
\ɛk.spʁɛs\
Féminin expresse
\ɛk.spʁɛs\
expresses
\ɛk.spʁɛs\

exprès \ɛk.spʁɛs\ (ou, rarement de façon moderne, \ɛk.spʁɛ\)

  1. Qui est énoncé d’une manière formelle et impérative.
    • Ce soin ne peut être réalisé qu'avec le consentement exprès du patient.
    • Monsieur, il s’agit de réformes dans l’état, et nullement de révolutions; il s'agit d’améliorer, et, non d’innover en quoi que ce soit : c’est la teneur expresse de nos cahiers. — (Julie de Querangal, Philippe de Morvelle, Revue des Deux Mondes, T.2,4, 1833)
    • Il est de toute évidence qu’il eût fallu, au contraire, accorder aux tuberculeux des surpensions, à la condition expresse qu’ils se résignassent à la claustration du sanatorium. — (Ludovic Naudeau, La France se regarde : le Problème de la natalité, Librairie Hachette, Paris, 1931)
    • – Tout ce qui a été fait, dit-elle, l’aura toujours été selon les volontés expresses de votre belle-fille. — (Pierre Benoit, Mademoiselle de la Ferté, Albin Michel, 1923, Cercle du Bibliophile, page 172.)

AntonymesModifier

DérivésModifier

TraductionsModifier

Adverbe Modifier

exprès \ɛk.spʁɛ\

  1. Avec intention formelle et délibérée.
    • C'est un recueil de ses chroniques théâtrales avec une préface de Courteline. J'y rencontre des pages de maître, noyées exprès dans un flot d'outrance volontaire et préméditée. — (Anatole Claveau, Les snobs, dans Sermons laïques, Paris : Paul Ollendorff, 1898, 3e éd., p.38)


SynonymesModifier

AntonymesModifier

TraductionsModifier

Nom commun Modifier

Invariable
exprès
\ɛk.spʁɛs\

exprès \ɛk.spʁɛs\ masculin

  1. Personne chargée d'acheminer une lettre.
    • Quelques jours plus tard, un exprès, accouru d’Orsel à toute bride, remit à Dominique une lettre cachetée de noir dont la lecture le bouleversa, lui, si parfaitement maître de ses émotions. — (Eugène Fromentin, Dominique, L. Hachette et Cie, 1863, réédition Gründ, page 41)
  2. Lettre reçue par livraison rapide
    • Je viens de recevoir un exprès dans ma boîte postale.
    • Je me hâte d’envoyer un exprès à Mylady, afin qu’elle me donne les ordres néceſſaires pour un cas auſſi urgent, je n’en écrirai pas davantage pour ne pas retarder le départ de l’exprès. — (Madame de Malarme, Anna Rose-Tree, Veuve Duchesne, 1785, pages 133-134)

Note : En emploi nominal et par métonymie, il est d'usage que "exprès" désigne désormais l'envoi (lettre), et non la personne en charge.

DérivésModifier

Nom commun Modifier

Invariable
exprès
\ɛk.spʁɛ\

exprès \ɛk.spʁɛ\ masculin

  1. Celui qui est envoyé spécialement pour porter ou pour recevoir des lettres, des nouvelles, des ordres, etc.
    • M. Philippe, le fils du banquier, poussa même la complaisance jusqu’à prévenir par un exprès M. Tournevau, emprisonné dans sa famille. — (Guy de Maupassant, La maison Tellier, 1881, collection Le Livre de Poche, page 51.)
    • Très juste, dit le président, qui dépêcha aussitôt un exprès à tous ces personnages. — (Nicolas Gogol, Les âmes mortes -1842 ; traduction de Henri Mongault, 1949)
    • Une heure après sa mort, l’exprès était parti, et, plus heureux que ses deux prédécesseurs, il était, vers la fin du cinquième jour, arrivé à Louesche. — (Alexandre Dumas, Les Mille et Un Fantômes)

TraductionsModifier

PrononciationModifier

RéférencesModifier