extérieurement

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Dérivé de extérieur, par son féminin extérieure, avec le suffixe -ment.

Adverbe Modifier

extérieurement \ɛk.ste.ʁjœʁ.mɑ̃\

  1. À l’extérieur ; au-dehors.
    • Le problème des maisons transportables est chose résolue par ici. Huit solides gaillards indigènes nous ont apporté, l'une après l'autre, sur leurs épaules, trois grandes paillotes où nous allons nous loger extérieurement au village. — (Louis Alibert, Méhariste, 1917-1918, Éditions Delmas, 1944, page 33)
    • Sous l’influence de notre foi, l’Univers est susceptible, sans changer extérieurement de traits, de s’assouplir, de s’animer, de se sur-animer. — (Pékin 2003 : science et progrès humain ; Strasbourg 2003 : construction de l’Europe : avec Pierre Teilhard de Chardin)
  2. (Figuré) De façon apparente, mais pas nécessairement en réalité.
    • Malheur si nous ne l’honorons qu’extérieurement ! — (Bourdaloue, Myst. nativ. de J. C. t. I, p. 24.)

SynonymesModifier

AntonymesModifier

Apparentés étymologiquesModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

RéférencesModifier